L’énurésie nocturne, plus communément appelée « pipi au lit », est un phénomène courant chez les enfants, mais qui peut aussi toucher certains adultes.

C’est un sujet délicat qui peut causer du stress et de l’embarras, mais il est important de se rappeler que ce n’est pas la faute de l’enfant ou de l’adulte qui en souffre.

Dans cet article, nous allons explorer les causes possibles de l’énurésie nocturne et comment la naturopathie peut aider à y remédier.

Nous parlerons surtout de la problématique de l’énurésie infantile mais certaines informations seront également valides pour l’adulte.

Comprendre l’énurésie nocturne

L’énurésie nocturne est définie comme une perte involontaire d’urine pendant le sommeil qui se produit au moins deux fois par semaine chez les enfants de plus de 5 ans (ou l’équivalent développemental) pendant au moins 3 mois. L’énurésie primaire se produit chez un enfant qui n’a pas été sec pendant au moins 6 mois, tandis que l’énurésie secondaire a une apparition après une période de sécheresse nocturne d’au moins 6 mois.

Les examens à réaliser

Les examens souvent prescrits par les médecins pour un enfant souffrant d’énurésie comprennent un examen physique, une analyse d’urine, la tenue d’un journal de miction, une échographie de la vessie et des reins, un test urodynamique et, dans certains cas, une cystoscopie.

Une problématique héréditaire ?

L’énurésie est souvent considérée comme une problématique multifactorielle avec une forte composante génétique qui peut être influencée par des comorbidités et l’immaturité des mécanismes de contrôle de la vessie du système nerveux central.

Bien que des gènes spécifiques restent non identifiés, des études suggèrent que l’énurésie peut avoir un facteur héréditaire. Les études montrent une chance de 44% d’énurésie chez les enfants avec un parent affecté et de 77% chez ceux avec deux parents affectés.

Quelles questions se poser quand un enfant fait pipi au lit ?

Voici une liste de questions qui peuvent être utiles à poser lorsqu’un enfant est confronté à l’énurésie nocturne :

  1. Quelles sont les habitudes alimentaires de l’enfant ? détailler une journée type.
  2. L’énurésie se produit-elle toutes les nuits ou seulement de temps en temps ? Quels sont les éléments déclencheurs que vous avez identifiés ?
  3. L’enfant a-t-il récemment vécu des événements stressants ou des changements majeurs dans sa vie (comme un déménagement, l’arrivée d’un nouveau frère ou sœur, ou le divorce des parents) ?
  4. Y a-t-il des antécédents d’énurésie dans la famille ?
  5. Quels sont les habitudes de boisson de l’enfant, en particulier après 17h ?

Ces questions peuvent aider à comprendre la situation de l’enfant et à déterminer les meilleures approches pour gérer l’énurésie.

Approche naturopathique de l’énurésie nocturne

La naturopathie offre une approche holistique et individualisée pour traiter l’énurésie nocturne. Elle vise à traiter la cause sous-jacente du problème plutôt que de se concentrer uniquement sur les symptômes. Dans le cas de l’énurésie nocturne, cela peut impliquer une combinaison de modifications diététiques, d’exercices physiques, de suppléments nutritionnels et de plantes médicinales mais aussi une approche psycho-émotionnelle nécessitant parfois le passage de relais.

Le réglage alimentaire

légumes frais alimentation saine

Outre les objectifs classiques visant à une alimentation digeste, équilibrée, naturelle, mesurée, l’alimentation doit également être individualisée et c’est de cette individualisation dont je vous parle ci-après.

La naturopathe pourra conseiller une modification de l’alimentation pour aider à renforcer le sphincter de la vessie. Cela pourra impliquer de limiter la consommation d’aliments riches en eau, tels que les légumes cuits ou crus, et d’augmenter l’apport en protéines pour aider à renforcer les muscles de la vessie.

Il est également conseillé d’éviter certains aliments qui peuvent perturber le contrôle de la vessie, contribuant ainsi à l’énurésie nocturne.

Ces aliments incluent les aliments froids, crus, les produits laitiers, ainsi que les aliments sucrés et gras.

Par exemple, les aliments industriels, comme la charcuterie, les pâtisseries, les pains, qui contiennent beaucoup de sel, de gras, de sucre, de matières premières raffinées et de nombreux additifs alimentaires, peuvent perturber le contrôle de la vessie.

Éviter les aliments diurétiques

Les aliments diurétiques, tels que le concombre, le céleri, l’ananas, le melon, la pastèque, la courgette, les tomates, l’artichaut et le thé vert, peuvent aider à augmenter la production d’urine et à éliminer les toxines du corps, mais leur consommation doit être modérée en cas d’énurésie nocturne pour éviter une production excessive d’urine pendant la nuit.

Un haricot rouge, l’azuki (cuisson très longue), est recommandé pour aider à améliorer la fonction de la vessie.

La phytothérapie

En cas d’énurésie nocturne, certaines plantes médicinales peuvent être recommandées.

huiles essentielles aromathérapie

Le Mélilot, pris sous forme de teinture mère peut aider à réduire les troubles. Les huiles essentielles, comme celle de cyprès, de camomille noble, de lavande vraie ou de marjolaine à coquilles, sont également utiles. Enfin, la Canneberge, connue pour ses effets bénéfiques sur les troubles urinaires, peut être utile.

Les fleurs de Bach et le pipi au lit

Les Fleurs de Bach constituent une approche naturelle intéressante pour aider à gérer l’énurésie nocturne chez les enfants. Ces élixirs floraux créés par le Dr Edward Bach agissent en harmonisant les émotions et en rééquilibrant les états émotionnels perturbés.

Citation du Docteur Bach

Dans le cas de l’énurésie infantile, certaines fleurs peuvent être recommandées en fonction des émotions spécifiques que l’enfant traverse. Par exemple, la fleur de Rock Rose peut aider à calmer les peurs nocturnes, tandis que la fleur de Walnut peut faciliter les transitions et les changements, tels que l’adaptation à de nouvelles situations familiales.

Les Fleurs de Bach agissent en douceur, sans effets secondaires, et peuvent être un soutien émotionnel précieux pour l’enfant en complément d’une approche naturopathique globale. Il est essentiel de consulter un naturopathe spécialisé en Fleurs de Bach pour déterminer les fleurs les mieux adaptées à la situation émotionnelle spécifique de l’enfant.

La mycothérapie

La mycothérapie, qui utilise des champignons vitaux et fonctionnels, est une partie importante de mon approche. Ces champignons peuvent aider à améliorer la nutrition, à soulager les symptômes et à améliorer le terrain général de l’individu sans toxicité.

Par exemple, l’Hericium et le Reishi peuvent être utilisés pour travailler sur le système nerveux, le réparer, le stabiliser, le réguler, tandis que la truffe de Virginie (pachyme) peut être utilisée pour favoriser l’équilibre hydrique du corps (en MTC ce champignon est associé à l’énergie de la rate qui gère les liquides dans le corps).

Une approche individualisée

Il est important de noter que le mélange de champignons sera individualisé pour chaque personne, en fonction de sa problématique unique. Autrement dit, l’individualisation qui se fait en consultation optimise l’approche et les résultats.

Autres approches pour en finir avec l’énurésie

En plus de la naturopathie, d’autres approches peuvent également être utilisées pour aider à gérer l’énurésie nocturne chez les enfants. Les approches sont innombrables et il convient de les explorer afin de trouver celle qui correspond le plus à la personne sujette à l’énurésie.

L’énurésie selon la psychologie

L’énurésie nocturne peut être le symptôme d’une souffrance profonde de l’enfant.

Il est important de noter que l’énurésie nocturne peut avoir des répercussions sérieuses pour l’enfant et la famille. Les enfants sont souvent punis et sont à risque de subir des abus physiques et émotionnels. De nombreux enfants s’isolent, manquent d’estime de soi et ont de mauvais résultats scolaires.

D’un point de vue psychologique, il est essentiel de comprendre que l’énurésie est toujours un problème relationnel causé par des conflits sous-jacents avec ses parents ou l’école.

Ces malaises ne sont généralement pas une expression consciente, mais des émotions refoulées accompagnées d’un sentiment de culpabilité dans le subconscient. C’est pendant la nuit que ces sentiments cherchent à s’exprimer en faisant pipi au lit. Traiter le problème avec soin et analyser les causes sous-jacentes est curatif.

Une psychothérapie peut être bénéfique pour aider l’enfant à exprimer ses émotions et à comprendre les raisons sous-jacentes de l’énurésie.

Les critiques ou les accusations ne font qu’aggraver la situation au lieu de la régler. Il est préférable d’avoir une attitude proche de l’indifférence et considérer cela comme une étape nécessaire de l’évolution d’un enfant.

Gronder un enfant pour avoir fait pipi au lit est fortement déconseillé.

L’art thérapie et la sophrologie pour réduire l’énurésie nocturne

L’art thérapie utilise l’expression artistique, les formes, les couleurs, les matériaux, les sons, pour permettre à l’enfant de mieux exprimer, par exemple, ses émotions liées aux changements dans sa vie familiale.

Par ailleurs, la sophrologie peut être un outil efficace pour aider à gérer ce problème. En apprenant aux enfants à contrôler leur respiration et à se concentrer sur des pensées et des émotions positives, ils peuvent apprendre à détendre leur corps et à réduire les sentiments de stress et d’anxiété qui peuvent conduire à l’énurésie.

Conclusion

L’énurésie nocturne peut être un problème délicat à aborder, mais il est important de se rappeler qu’il existe des solutions. La naturopathie offre une approche holistique et individualisée qui peut aider à résoudre ce problème en complément d’une approche pédiatrique.

Consultation

N’oubliez pas, chaque enfant est unique et mérite une approche individualisée. Si votre enfant souffre d’énurésie nocturne, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une consultation. Ensemble, nous établirons un programme complet adapté à votre enfant, en complément d’un suivi médical classique.

Categories: Enfants

Céline RAMOS

Praticienne en naturopathie certifiée CENA MASSON. La naturopathie est pour moi un accompagnement vers un bien-être et une vitalité durables. C'est un chemin de réappropriation. Mon approche est caractérisée par une écoute active et bienveillante, motivée par la recherche d'une compréhension globale de la personne, avec son histoire, son esprit et dans son environnement. Il n'y a pas une solution unique pour chaque difficulté rencontrée mais il y en a plusieurs, le choix est fait ensemble, selon les capacités et les ressources mobilisables de chacun.

0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *